Août 2019: L’opposé du Mal

UMURAGE Aout 2019.jpg

Le Mal. C’est un mot que j’utilise souvent et qui met beaucoup de gens mal à l’aise. Vous voyez, je ne trouve pas d'autre mot pour décrire certains actes qui démontrent si peu d'humanité qu’il m’est difficile de les voir autrement que comme une émanation du Diable. Est-ce un jugement ou une condamnation sans appel? Non. C’est plutôt que je ne trouve pas d’autre vocables pour exprimer ces actes-là. Comment décririez-vous autrement le fait de tuer, de tromper des gens, de comploter, de harceler des gens? Devrions-nous dire que ces actes sont Divins?

Est-ce que cela veut dire que je pense que les coupables sont tellement perdus qu’ils ne peuvent changer ? Pas du tout ; je crois en l'expiation et à la rédemption. Mais pour changer, il faut reconnaitre qu’on est dans la mauvaise voie. Jugez de vous-même si ceux que vous connaissez et qui s’adonnent à de telles actions reconnaissent qu’ils sont dans l’erreur.

Le monde a connu tellement d’épisodes sombres que nous nous sommes résignés à accepter que nous n’ayons que deux choix : le Mal et le Moindre Mal. Nous nous nous retrouvons à comparer différents actes maléfiques pour décider lesquels sont acceptables. Ou moins inacceptables.

Le mot Mal nous dérange pourtant c’est celui que ceux qui commettent ces actes répréhensibles, quand ils sont face à un châtiment imminent, utilisent pour se disculper de toute responsabilité : c’est le Diable qui m'a fait faire ça. Si eux ça ne les dérange pas de faire une admission aussi grave, pourquoi serions-nous mal à l’aise pour l’utiliser comme qualificatif du même acte ?

J’ai essayé pendant longtemps de chercher à comprendre (trouver une explication et non une excuse) ce qui peut se passer dans la tête des gens qui abandonnent leur humanité et prennent celle des autres, mais a un moment, j’ai laissé tomber. Notre histoire nous a montré que le moindre Mal ne mène qu’à un plus grand Mal ; cela commence avec quelques victimes avant de toucher tout le monde. Et les dommages subis par la société sont souvent impossibles à réparer, quel que soit le degré d'acceptabilité ou les excuses qu’on trouve à ceux qui les commettent.

Le moindre Mal et le plus grand Mal. Eh bien, chez UMURAGE, nous voulons croire que nous pouvons avoir d'autres choix dans la vie : le Bien et le plus Grand Bien.

Comme le mal, le Bien est un choix délibéré et nous devons louer et encourager ceux qui choisissent cette voie et tournent le dos à l’opposé du Bien. Chaque mois, nous avons essayé de faire exactement cela: trouver de l’inspiration et illuminer nos heures sombres avec les histoires de personnes extraordinaires qui font preuve de bravoure dans des circonstances ou elles auraient été bien excusées de ne rien faire.

Je vais vous quitter ici, pas avec une chanson, mais avec une citation, une de mes préférées. Ce sont les mots de Sa Majesté Hailé Sélassié, feu l’Empereur d'Éthiopie:

« A travers l’histoire, c’est l’inaction de ceux qui aurait pu agir, l’indifférence de ceux qui savaient, le silence de la voix de la justice quand elle comptait le plus qui a rendu possible le pour le Mal de triompher. »

En ce début d’août, promettons de ne permettre à aucune forme de Mal, Grande ou Moindre, de triompher.

Contributeur

Fondation UMURAGE